logositeblanc

Fabrication de la guerre civile, CHARLES ROBINSON – LE SEUIL, 2016 I LE live
Raconter une Cité, c’est se mettre à l’écoute de milliers d’histoires, de milliers de voix, c’est chercher une voix juste, parmi les milliers de dire possibles. C’est tenter les accents, les accidents, les accords, les accrochages. Tentons de rendre des voix singulières. Tentons par ces traverses d’atteindre les hauteurs du vivant.
ÉVÈNEMENT À VENIR EN OCTOBRE 17
 

1 | 2 | 3 | 4


   

ÉDITO 17 /18 I NOUVEAUTÉS POUR UNE SAISON NOUVELLE

On remballe l’ancien. On vide les étagères. On fait la poussière. On ouvre les fenêtres. On secoue les draps. On aère. On abat des cloisons. ON REMET LES CLEFS à des poètes. Tout y passe : la façade, les documents papiers, le logo, on refait la garde-robe comme qui dirait, faut dire que quand on a la chance de rencontrer les artistes designers de Bakélite, ça déménage. Oui, c’est ça, on déménage sur place. On réaccorde les murs du quotidien. Ça sent qu’on est au bord – dedans, tout près, en plein – d’autres possibles.Ça sent que de nouvelles fées se sont penchées tout à neuf sur notre berceau. Comme qui dirait pour réécrire l’histoire. Réenclencher l’histoire. Écarquiller les étoiles. Louis, Sylvie, Philippe, Michel, Marta, Gérard, Jérôme, Sarah, Stéphanie, Rita, Benoît, Émile, Charles… 

Ce que je voudrais dire, c’est la puissance des rencontres et des mains tendues hors les injonctions à nous allier à de seules fins d’économies, hors l’utilitarisme frileux qui normalise les rêves et fige les formes. 
Ce que je voudrais dire… l’institutionnalisation de la mutualisation… mal à l’art.

Ce que je voudrais dire, c’est le bonheur de l’œuvre ensemble d’un dire urgent au monde. Le risque et le souffle, l’incertitude, l’intuition que… l’exploration de terres incertaines à la recherche d’écritures du vivant.
Ce que je voudrais dire, encore, c’est la joie. La joie d’accueillir pour la première fois en résidence d’écriture l’auteur Charles Robinson. On le lit au Seuil, chez Fiction et Cie. On le suit sur le net dans ses performances vidéo. Son écriture est démentielle, assurément une plume majeure du XXI siècle. Un homme d’aujourd’hui préoccupé du monde tel qu’il va [MAL]. Trop peu le connaissent. Vous serez aux premières loges pour faire un bout de chemin avec lui, à Toulouse, d’octobre à décembre. 10 semaines d’écriture, lectures-performances, rencontres, hospitalités, danse, musique... dans les librairies avec le slameur Dax Santos, à l’université avec les étudiants du Master Création Littéraire, à Ombres Blanches avec Michel Simonot, au Vent des Signes avec le rocker Michel Cloup et les artistes du festival FIMM[+]17 qui déploie désormais ses satellites tout au long de la saison.
Àvos agendas ! À nos rencontres ! À nos amitiés !
Anne Lefèvre



Mighty Free Joomla Templates by MightyJoomla